DÉPART CE LUNDI POUR LE TROPHÉE JULES VERNE

Spindrift 2017


Créé le:
15 January 2018 / 11:42
Modifié le:
15 January 2018 / 11:49

Yann Guichard et ses hommes sont à poste à Brest depuis dimanche soir pour s’élancer sur le Trophée Jules Verne : même si la fenêtre météo est correcte sans être idéale, après deux mois de stand-by, Spindrift racing a choisi d’être opportuniste et de quitter le ponton en fin de matinée afin d’être prêt devant le phare de Créac’h ce lundi après-midi. 

Il aura donc fallu patienter et même tenter un premier coup il y a une semaine… Mais au final, le passage d’une belle dépression sur la pointe Bretagne offre enfin une opportunité : l’entame sera certes musclée, mais l’enchaînement jusqu’à la ligne équatoriale donne un temps compris entre 5 jours 5 heures et 5 jours 10 heures. Soit quelques belles heures de marge sur le temps de référence de Francis Joyon et son équipage (5j 18h 59’).
Mais surtout l’équipage espère accrocher une dépression au large du Brésil qui leur permettrait de traverser l’Atlantique sud rapidement.

© Chris Schmid / Spindrift racing
© Chris Schmid / Spindrift racing

 

« Nous sommes en code vert : les derniers fichiers météo confirment notre départ du ponton vers midi ce lundi, avec un franchissement de ligne du Trophée Jules Verne rapidement dans la foulée : le vent d’Ouest à Nord-Ouest 25-30 nœuds va en effet forcir au fil de notre traversée du golfe de Gascogne avec des creux de cinq mètres sur la hanche. Ça va être musclé, mais seulement lors des premières douze heures. Ensuite, le vent va mollir au large du cap Finisterre avec des alizés modérés, un passage près des Canaries après plusieurs empannages. Des manœuvres en perspective !  » indiquait Yann Guichard avant d’embarquer les dernières vivres fraîches à bord de Spindrift 2.

Portrait of skipper Yann Guichard leaving for the Jules Verne Trophy.

© Chris Schmid / Spindrift racing
 

Le Trophée Jules Verne est détenu par IDEC Sport (Francis Joyon et ses cinq équipiers) depuis janvier 2017 en 40 jours 23 heures 30 minutes. Mais notons que le trimaran rouge avait mis 12 jours 21 heures 22 minutes pour déborder la pointe de l’Afrique du Sud : améliorer ce temps est ainsi l’un des premiers objectifs de Yann Guichard et ses onze équipiers…

 

Équipage Trophée Jules Verne 2017 : 
Yann Guichard (skipper) : voir son portrait
Erwan Israël (navigateur) : voir son portrait
Jacques Guichard (chef de quart/barreur-régleur)voir son portrait
Christophe Espagnon (chef de quart / barreur numéro un) : voir son portrait
Xavier Revil (chef de quart/barreur-régleur) voir son portrait 
François Morvan (barreur-régleur) voir son portrait
Antoine Carraz (barreur-régleur) : voir son portrait
Thierry Chabagny (barreur /numéro un) : voir son portrait
Ewen Le Clech (barreur-régleur) : voir son portrait 
Sam Goodchild (barreur / numéro un) : voir son portrait
Thomas Le Breton (barreur-régleur) : voir son portrait
Erwan Le Roux (barreur-régleur) voir son portrait
Routeur à terre : Jean Yves Bernot

 

LE TROPHÉE JULES VERNE EN BREF :
Départ et arrivée : ligne entre le Phare de Créac’h (Ile d’Ouessant) et le Cap Lizard (Angleterre)
Tour du monde du monde en équipage par les trois caps (Bonne Espérance, Leeuwin, Horn)
Distance la plus courte à parcourir :  21 600 milles (environ 40 000 kilomètres)
Ratification : World Sailing Speed Record Council, www.sailspeedrecords.com
Temps actuel à battre : 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes
Vitesse moyenne : 21,96 nœuds
Date du dernier record : janvier 2017
Détenteur : IDEC Sport, Francis Joyon et ses 5 hommes d’équipage
Date début de stand-by de Spindrift 2 : 6 novembre 2017